Excellence, loyauté et dévouement joints à une disponibilité accrue sur Liège, mise à votre service.

Cabinet de Liège

Maître Jean-Luc DESSY et François DESSY sont inscrits au Tableau de l’ordre des avocats du Barreau de Liège depuis 2013. L’implantation secondaire du Cabinet en terre liégeoise a d’abord été fixée à 4300 Waremme, Rue de Huy n° 273.

L’année 2016 nous a permis de favoriser encore davantage notre rapprochement géographique avec le cœur administratif, économique et judiciaire de la Cité Ardente. Nous avons ouvert un Cabinet secondaire sis rue Eracle n°13 à 4000 Liège.

Ce choix répond à diverses préoccupations.

 

  1. Un Choix pratique :

Il est suggéré prioritairement par la pratique.

Nous plaidons certes devant toutes les juridictions du pays en ce compris devant les juridictions flamandes par voie de correspondance avec des avocats partenaires appartenant aux Barreaux flamands. Nous pouvons de ce fait parfaitement mettre un dossier en état d’être plaidé en Flandre, le mener rondement jusqu’à son terme devant tous les Cours et Tribunaux de Flandre,  à la faveur d’un réseau de collaborateurs spécialisés parfaitement bilingues. Cela étant écrit, notre activité judiciaire, voire précontentieuse, reste , pour l’essentiel,  centrée  sur la Wallonie et Bruxelles. Le flux d’affaires majoritairement traitées par nos soins gravitent autour de l’axe Mosan Namur-Huy-Liège. Les juridictions de Namur, Huy et Liège s’affichent comme étant statistiquement les plus fréquentées par le Cabinet.  Nous nous y rendons chaque jour.

 

  1. Un choix économique :

Bénéficier d’un lieu de travail au cœur même de la principauté est économiquement apparue comme une évidence. Cela permet de réaliser des économies d’échelle notables. Cela :

  • facilite les déplacements en contournant les heures de pointe et permet de mettre à profit un travail in situ prolongé ;
  • évite vains déplacements à Liège  et perte de temps en cas d’audience prolongée s’étirant sur une journée ;
  • limite  les coûts du déplacement, les frais d’expertises lors de réunion  d’expertises dans le centre ou en périphérie liégeoise (réunion chez les nombreux experts judiciaires exerçant dans le centre, réunions au Palais de justice avec experts, parties et avocats soit à moins de 500 m à vol d’oiseau de notre unité de travail liégeoise, ou réunion après midi in situ sur les lieux d’un litige ,… après une matinée d’audience commencée à Liège sans devoir revenir à Huy pour travailler) ;
  • limite les frais de déplacement en cas d’appel éventuel pouvant être couplé à d’autres missions ou pouvant être interjeté dans l’urgence grâce à notre présence accrue et régulière à notre Cabinet liégeois ;  

 

Les choses dites brièvement, cet ancrage en pleine cité des princes-évêques nous aide à rationaliser grandement l’organisation de nos journées et nous épargne qualitativement un temps de travail toujours précieux lorsque un procès d’ampleur suppose la tenue d’audiences « marathon » le matin et l’après midi consacrées au traitement de dossier « mammouth », que sont parfois les dossiers de crimes correctionnalisés, dossiers de pollution à grande échelle,  dossiers de droit pénal financier, de droit environnemental et urbanistique, de terrorisme, de responsabilités multiples (catastrophes ferroviaires, accidents de la route en chaîne, accidents mortels) poussés à un degré de technicité presque indépassable, dossiers de responsabilité médicale délicate, de fraude à l’assurance généralisé, de fraude carrousel TVA épineux impliquant de nombreuses personnes et transactions économiques et comportant le cas échéant des ramifications transfrontalières… 

 

  1. Un choix politique :

La fixation de nos attaches professionnelles à Liège est également dictée par l’évolution du redécoupage, politiquement et nouvellement décidé, de la carte et du territoire judiciaire. C’est, en application des réformes menées tambour battant, avec un très relatif degré de concertation, et d’approbation, que la ville de Liège, tant au niveau des juridictions d’instance que des juridictions d’appel, chapeaute désormais territorialement les arrondissements judiciaires de Liège, Huy et Verviers. Ces arrondissements sont aujourd’hui régis, administrés par le grand Tribunal régional de première instance de Liège - placé néanmoins hiérarchiquement sous l’autorité de la Cour d’appel - dont ils ne sont plus que des divisions. Le contentieux a donc été réorganisé en fonction de sa spécificité, de sa nature et réparti au sein des trois divisions Liège-Verviers-Huy.  Les infractions écofins, environnementales, urbanismes,… sont ainsi gérées par l’ensemble des divisions par un parquet spécialisé attaché à une des trois divisions. Conséquences : davantage de déplacements doivent être occasionnés. Bien plus, l’unique président du tribunal de première instance de Liège reçoit seul compétence pour connaitre de dossier justifiant la mise en place de procédure d’extrême urgence ou d’exception comme le référé présidentiel (Référés absolue nécessité, 584 code judiciaire, référés droit familial  affecté d’un risque de fuite avéré avec l’enfant commun – rapt international, « droit international privé de la famille »,…) quelque soit la division territoriale envisagée. Ces affaires entraînent un accroissement des déplacements vers Liège. Notre Cabinet nouvellement implanté dans le centre de Liège épouse cette évolution cartographique, discutable et pas toujours souhaitable des choses.

 

  1. Un choix technique :

Notre bâtiment de la rue Eracle est séparé de quelques centaines de mètres des plus grands de recherches de la province sinon de la Walonnie - avec l’UCL à Louvain La Neuve dont sont issus la moitié des membres internes (4 membres permanents) et externes ( 7 collaborateurs externes). Ces centres de recherches sont attachés au Palais de justice de Liège, à l’Université de Liège, aux institutions communales ou provinciales ( carrefours de la connaissances bien connus à Liège, bibliothèques, banques de données, centres de recherches généralement quelconques,… offrant d’inépuisables mines, sources d’informations, des moteurs de recherches informatiques uniques, professionnalisés et privatisés). Toutes nos recherches pointues non satisfaites par un simple outil informatique, cybernétique personnel et qui impose ipso facto ces déplacements dans des centres ad hoc en sont simplifiées. Et notre travail juridique effectué dans la gestion de certains  dossiers particuliers qualitativement rehaussé.

 

         Nous pouvons dès-lors  volontiers, 13 Rue Eracle à 4000 Liège :

  • Vous recevoir sur rendez-vous pris préalablement ;
  • Y faire tenir une réunion de travail pour éviter la tenue ou discuter des suites… d’un procès ;
  • Y prendre appui pour réaliser nos recherches ;
  • Y préparer votre dossier ;
  • Gagner le Palais en deux minutes à pied pour tous actes judiciaires urgent ou pas ;